Chez Tebinfea

Et si la tombe de Néfertiti se cachait à côté de celle de Toutânkhamon ? Néfertiti, la reine du Nil.


Et si la tombe de Néfertiti se cachait à côté de celle de Toutânkhamon ?
Néfertiti, la reine du Nil.

Une analyse menée sur des scanners de la chambre funéraire de Toutânkhamon a mené un égyptologue à penser que le tombeau de la reine Néfertiti pourrait se trouver juste à côté.

La tombe de Néfertiti, la célèbre reine d’Égypte, pourrait se trouver juste derrière celle du pharaon Toutânkhamon, dans la vallée des rois, à Luxor. L’hypothèse a été avancée par Nicholas Reeves, égyptologue anglais de l'université d’Arizona. Si elle est vérifiée, elle pourrait bien mettre un terme à l’un des plus grands mystères archéologiques.

La théorie a fait l’objet d’un rapport publié dans la revue Amarna Royal Tombs Project. Elle s’appuie sur une série de scanners extrêmement détaillés de la chambre funéraire de Toutânkhamon, considéré comme le onzième pharaon de la XVIIIe dynastie.

La cartographie du tombeau, répertorié sous l’appellation KV 62, a été réalisée par la société Factum Arte, dans le cadre d’un projet de reproduction à l’identique d’une réplique ouverte au public. A cette occasion, les images du monument original, en couleur et en haute résolution ont été mises en ligne.

Des traces de portes cachées

En examinant ces documents, Nicholas Reeves a mis en évidence des traces linéaires, sous les fresques ornant les murs du tombeau. Ces marques témoignent de la présence de deux portes dissimulées. L’une d’entre elle se situe sur le mur ouest de la pièce J tandis que l’autre se dessine sur le mur nord, dans la continuation de la chambre funéraire du pharaon.

Selon l’égyptologue, la première pourrait être l’entrée d’une chambre de stockage encore inexplorée. Quant à la deuxième, la plus intéressante, elle pourrait mener vers "une chambre funéraire inviolée de l'occupant originel du tombeau, Néfertiti". Cette dernière a vécu entre 1370 et 1333 av. J.C. Elle est connue comme la grande épouse royale d’Akhenaton, père de Toutankhamon, jeune pharaon mort à l’âge de 19 ans.

L’idée que son tombeau puisse se trouver juste derrière la chambre funéraire de l’enfant-roi est loin d’être infondée. En temps qu’ex-directeur du "Projet Royal des Tombes d’Amarna", Nicholas Reeves peut être considéré comme un des plus grands experts de la XVIIIe dynastie. Le spécialiste connait donc extrêmement bien le tombeau de Toutankhamon et ses singularités.

Un tombeau destiné à l’origine à Néfertiti ?

Selon lui, la taille de la chambre funéraire est étrangement petite pour avoir été destinée à recevoir la momie d’un pharaon de la XVIIIe dynastie. Par ailleurs, le masque du sarcophage et certains autres bijoux retrouvés lors de fouilles laissent à penser que ceux-ci auraient appartenu à un autre dignitaire, peut-être Néfertiti.

Pour l’égyptologue, il est fort possible que KV 62 ait été construit à l’origine pour la reine d’Égypte. Le jeune pharaon Toutânkhamon devait en recevoir un autre mais sa mort précoce et inattendue, moins d'une décennie après celle de Néfertiti, aurait peut-être nécessité des mesures d’urgence et une réorganisation du tombeau.

Cette théorie est bien sûr de l’ordre de l’hypothèse. Pour pouvoir la confirmer, les archéologues envisagent de réaliser un balayage radar. Une demande d’autorisation a été déposée en ce sens auprès des autorités égyptiennes et attend désormais une réponse pour pouvoir être concrétisée.

"Si j'ai tort, j'ai tort. Mais si j'ai raison, c'est potentiellement la plus grande découverte archéologique jamais faite", a conclu Nicholas Reeves pour The Economist. Affaire à suivre donc…

Aucun commentaire: